Le chant d'ISIS

Le texte est tiré d'un papyrus découvert à Nag Hammadi en 1945. Il a été traduit de l'ancien égyptien en langue copte au IIIéme ou IVème. C'est une voix féminine, qu'on attribut souvent à ISIS.

C'est la voix d'une femme qui est à la fois tout et son contraire. Elle contient l'univers entier et toutes ses possibilités. Elle est touts les sentiments que nous éprouvons. Elle est sans doute notre conscience. Notre âme, celle qui est juste, celle qui gronde et console. Celle qui éleve, mais rend humble. Elle est aussi la colère qui grogne, car elle nous sens injuste. Elle est l'hymne à la liberté, à la tolérance à l'indépendance à la solidarité. Elle s'adresse au père, au frère, à la soeur, la mère, l'époux, l'amant, l'aimé, à son fils, à elle même car au delà d'elle il n'y a rien.

car je suis la première, et la dernière.

je suis l'honorée, et la méprisée.

je suis la prostituée, et la sainte.

je suis l'épouse, et la vierge.

je suis la mère, et la fille.

je suis les membres de ma mère.

je suis la stérile, et nombreux sont mes fils.

je suis la magnifique mariée, et la célibataire.

je suis l'accoucheuse, et celle qui n'a pas procrée.

je suis la consolation de la douleur de l'enfantement.

je suis l'épousée et l'époux, et c'est mon mari qui m'a engendrée.

je suis la mère de mon père.

je suis la soeur de mon mari, et il est mon rejeton.

Ayez du respect pour moi, je suis la scandaleuse et la magnifique.

Retour à l'accueil