AFRIQUE DU SUD : Quand la fille de Mgr Desmond Tutu choisit d'épouser une femme

Depuis la nuit des temps, le mariage s'est, toujours, effectué entre un homme et une femme. C'est ainsi dans la bible et le coran. L'objectif principal d'une union, c'est de fonder une famille et de faire des enfants. Pays qui respecte les libertés, l'Afrique du Sud accepte, cependant, des unions de personnes de même sexe. Depuis 2006. C'est le cas de la fille de Mgr Desmond Tutu, Prix Nobel de la Paix, qui a épousé une femme, abandonnant au passage, tous ses privilèges au sein de l'église anglicane.

En effet, révérende de son état, Mpho Tutu-van Furth, fille de Desmond Tutu, a été contrainte de renoncer à la prêtrise dans l'Eglise anglicane sud-africaine, après avoir épousé une femme, confie-t-elle, ce mardi, 24 mai.

La révérende, Mpho Tutu-van Furth, ne peut plus présider la communion, ni célébrer de mariages, baptêmes et obsèques, l'Eglise anglicane ne reconnaissant pas le mariage homosexuel. En revanche, l'Afrique du Sud a légalisé les unions civiles homosexuelles dès 2006.

L'ancien archevêque anglican, Desmond Tutu, héros de la lutte contre l'apartheid, est "triste mais pas surpris" de la nouvelle, a confié sa fille Mpho Tutu-van Furth.

"Selon le droit canonique de l'Eglise sud-africaine, le mariage est l'union d'une femme et d'un homme", a expliqué Mpho Tutu-van Furth dans un courrier électronique.
"Après mon mariage (...), on a conseillé à l'évêque de Saldanha Bay (Est de l'Afrique du Sud) de révoquer ma licence. J'ai proposé de la rendre, plutôt, que de lui imposer de me la reprendre", a ajouté cette femme d'une cinquantaine d'années.

Mpho et sa compagne, Marceline Tutu-van Furth, qui sont divorcées d'une première union et ont, chacune, des enfants, se sont, officiellement, mariées, en décembre 2015, aux Pays-Bas.

Elles ont organisé une deuxième cérémonie, en mai, près du Cap, à laquelle Desmond Tutu, 84 ans et à la santé fragile, a assisté. Elles sont, actuellement, en voyage de noces, sur l'île indonésienne de Bali.

"Mon épouse et moi-même accumulons les différences. Certaines de ces différences sont évidentes : elle est grande et blanche, tandis que je suis noire et courte sur pattes" (notre photo), a ironisé Mpho Tutu-van Furth dans le journal sud-africain City Press.

Marceline Tutu-van Furth est professeur en infections pédiatriques basée à Amsterdam.

Retour à l'accueil