Bonaparte et la haine du noir

"Ma décision de détruire l'autorité des noirs à Saint-Domingue, est non pas tant fondée sur des considérations de commerces et d'argent que sur la nécessité de bloquer à jamais la marche des noirs."

La question à se poser est, qu'y a-t-il à craindre d'un peuple, qui a plus de l'animal que de l'être humain? Un peuple qui était là avant tout les êtres humains, et qui n'est pas fichu de rentrer dans l'histoire, alors que toutes les portes le lui permettant étaient béantes? Que peut craindre un peuple si brillant, d'un peuple inférieur en invention, en création? Que reproche donc le leader du monde libre, détenteur de la civilisation divine à ce peuple insignifiant, en qui selon les dires des philosophes des lumières, Dieu n'a pas daigné mettre une âme. Que lui à murmuré dans l'oreille son Dieu pour en faire une affaire personnelle?

Surprenante attention pour un type au bout d'une chaine, et qui se souvient même de qui il est? Pourquoi à jamais bloquer l'avancé du noir? D'après la bible Dieu en personne a exigé l'asservissement du nègre, la colonisation, que peut donc craindre la main que Dieu a armé?

Le but n'était-il pas de le civiliser de le rendre humain? Pourquoi vouloir le bloquer?

Qu'est ce qui peut bien sustenter cette haine?

Retour à l'accueil