Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve
Le couple Kamite, une complémentarité à toute épreuve

Dans la société africaine ancienne non soumise à une influence étrangère, la femme était perçue comme la complémentarité de l’homme, la maîtresse de maison, la beauté féminine personnifiée, une source de stabilité et de sagesse, une amante créative, une sœur avertie, une étincelle d’érotisme, une mère attentionnée et une future déesse céleste.

La projection divine de sa relation avec l’homme engendra le principe des représentations de la vierge à l’enfant, les représentations d’Isis allaitant son fils Horus, sont les archétypes des représentations de la vierge Marie allaitant Jésus enfant) et de la Trinité : père, mère, enfant (qui deviendra dans les sociétés nomades occidentales : père, fils et St Esprit (la mère a disparu).

Aucune fonction ou filière d’études n’était interdite aux femmes. Ainsi, dans l’histoire africaine on trouve des femmes médecins (Pesechet), pharaon (hatchepsout), reine (Nzinga), chef des armées (Amani Renas), Ministre des Affaires étrangères (Tiyi), etc... Le roi dirige avec la femme qui jouent aussi le rôle de conse
illère (épouse, mère).

Retour à l'accueil