Le Palais Ashanti à Kumasi au Ghana


« ... Un immense édifice d'une grande variété disposant de tribunaux oblongs, de carrés réguliers [avec] Entablements d'une certaine exubérance ornée de ventilateur gras et des treillages à caractère égyptien. Le palais dispose de plusieurs pièces, avec de petites fenêtres de treillage de bois, travaillés avec complexité, mais sculpté de façon régulière, certains ont des cadres en coffret d'or fin. Les carrés ont un grand appartement de chaque côté, ouvert sur le devant, avec deux piliers, qui cassent la vue et lui donnent toutes les apparences de l'avant-scène ou devant de la scène des théâtres italiens antiques. Ils sont ambitieux et réguliers et les corniches d'un cannage très audacieux dans alto rel1evo. Un rideau baissé en canne curieusement tressée est suspendu à l'avant et dans chacun, nous avons observé des chaises et des tabourets en relief avec de l'or et des lits de soie, avec des insignes diffusés. » [3]

Dans une autre description il rapporte :

« Le palais est situé au milieu d'une rue longue et large, qui traverse la ville; un grand mur l'entoure par-devant et sur les côtés; le marais lui forme un rempart naturel par-derrière. Il comprend les demeures d'Odoumata et des frères du roi, et deux ou trois petites rues où le roi se promène, lorsque, pour se conformer aux superstitions, il ne sort pas du palais. » [4]

Durant la Troisième guerre anglo-ashanti, les Anglais s'emparent de Kumasi la capitale le 4 février 1874. Les Britanniques furent impressionnés par la taille du palais et la qualité de son contenu, y compris « des rangées de livres dans de nombreuses langues. » [1] ; [2]. La ville qui avait été abandonnée par les Ashanti fut brièvement occupée par les Britanniques et brûlée, ainsi que le complexe royal qui renfermait des richesses historiques et artistiques d'une valeur inestimable.

L'ancien palais de l'Asantehene (roi) à Kumasi est brûlé par les Anglais en 1875. Aux dires des sources européennes, l'édifice était massif et richement construit. En 1819, l'Anglais Bowditch décrit le palais comme :



Notes et bibliographies

[1] ↑ Alan Lloyd, The Drums of Kumasi, Panther, London, 1964, p. 172-174

[2] ↑ Lloyd, Ibid p. 175.

[3] ^ http://books.google.com.gh/books?id=QQgwAAAAYAAJ&dq , p 291

[4] Voyage dans le pays d'Aschantie ou Relation de l'ambassade envoyée dans ce royaume par les Anglais... ([Reprod.]) / par T.E. Bowdich,... ; trad. de l'anglais par... [C.A. Defauconpret] - Auteur : Bowdich, Thomas Edward (1791-1824) - Date d'édition : 1819 - p 435

Retour à l'accueil