Le chant des amoureux Isis et Osiris, la grande joie du coeur.

Les termes soeur et frère sont a considérés ici comme bien-aimé(e) amant(e) une métaphore qui exprime un sentiment de parenté qui est plus fort que la simple tendresse. Ce texte du nouvel empire (1552av.J.-C. à 1080 av.J.-C.) à fortement inspiré le chant de cantiques des cantiques.

Je descends le fleuve en barque aux bruits des rames

Ma botte de roseaux sur les épaules

J'irais à Memphis et dirai à Ptah, seigneur de la vérité

Donne-moi ma soeur cette nuit

Mes bras étaient pleins de rameaux de pensées

mes cheveux étaient lourd de parfum

Il me semble que j'étais la maîtresse de deux pays

Et j'étais au près de mon frère

Tu m'as ensorcelé ma soeur fiancée

Tu m'as ensorcelé avec un seul de tes regards

Avec un seul étincellement de collier

Combien est désirable est ton amour ma soeur fiancée

Chant d'amour d'Isis invitant Osiris défunt à venir habiter son corps

Asèt.

Viens vers ta maison, viens à ta maison

Ô bel adolescent viens à ta maison afin de me voir

Je suis ta soeur bien-aimée

Ne te sépares pas de moi bel adolescent

Viens à ta maison

Je ne te vois pas mais

Mon coeur souhaite te rejoindre

Cela est merveilleux de te contempler

Viens à celle qui t'aime, qui t'aime, ô ounen-Nèfer,

Viens auprès de ta soeur, viens auprès de ta femme

Toi dont le coeur a arrêter de battre

Viens vers la maitresse de ta maison

Je suis la soeur de la même mère

Ne t'éloignes pas de moi, les Dieux et les hommes se sont tournés vers toi

Et ils te pleurent car ils me voient

Je t'appelle et je pleure si fort

Qu'on l'entends dans le ciel

Mais tu n'entends pas ma voix?

Je suis la soeur que tu aimais sur cette terre

Tu n'aimais aucune autre femme

En dehors de moi, ô mon frère, ô mon frère

Nephtys

Reviens en cette heure mon maitre, toi qui est parti

Pour faire selon ton bon vouloir sous les arbres

Tu as éloigné ton coeur de moi de milliers de milles

Avec toi seul je désire faire ce que j'aime

Si tu vas dans l'au-delà je t'accompagne

Je suis venue pour l'amour de toi

Tu délivres mon corps de ton amour

J'ai purifié ma bouche. J'ai mâché du natron

Je me suis encensée avec de l'encens posé sur la flamme

Je suis pure, lustrée et encensée,

Par le natron venu d'El Kab

Par l'encens venu de Pount

Par le parfum de l'œil d'Horus.

Qu'elles sont pures les transfigurations d'Osiris !

Qu'elles sont belles les transfigurations d'Osiris !

Qu'elles sont magnifiques les transfigurations d'Osiris !

Isis : viens vers celle qui t'aime !

Viens vers ton épouse.

Viens vers ta femme ! Ô toi qui es évanoui,

Viens vers la maîtresse de ta maison.

Je suis ta sœur bien-aimée, ne t'éloigne pas de moi !

Retour à l'accueil