Mais ceux qui les premiers, sont éclairés par les rayons du Soleil naissant, les peuples de l’Ethiopie, de l’Asie et les Egyptiens, puissants par leur antique savoir, ceux-là seuls me rendent mon véritable culte et m’appellent de mon vrai nom : la reine Isis.

Les mystères d’Isis

« Je suis la Nature, mère des choses, maîtresse de tous les éléments, origine et principe des siècles, divinité suprême, reine des Mânes, première entre les habitants du ciel, type uniforme des dieux et des déesses.

C’est moi dont la volonté gouverne les voûtes lumineuses du Ciel, les souffles salubres de l’Océan, le silence lugubre des Enfers.

Puissance unique, je suis par l’univers entier adorée sous plusieurs formes, avec des cérémonies diverses, avec mille noms différents.

Les Phrygiens, premiers nés sur la terre, m’appellent la Déesse Mére de Pessinonte ; les Athéniens autochtones me nomment Minerve la Cécropienne.

Chez les habitants de l’île de Chypre, je suis Vénus de Paphos,

Chez les Crétois armés de l’arc, je suis Diane Dictynna 

Chez les Siciliens qui parlent trois langues, Proserpine la stygienne 

Chez les habitants d’Eleusis, l’antique Cérès.

Les uns m’appellent Junon, d’autres Bellone, ceux-ci Hécate, ceux-là la Déesse de Rhamnonte.

  Mais ceux qui les premiers, sont éclairés par les rayons du Soleil naissant, les peuples de l’Ethiopie, de l’Asie et les Egyptiens, puissants par leur antique savoir, ceux-là seuls me rendent mon véritable culte et m’appellent de mon vrai nom : la reine Isis. »

– Apulée, les Métamorphoses ou l’Ane d’Or, XI, 4

Retour à l'accueil