Le drapeau du Royaume du Swaziland, école publique à Mbabane, au Swaziland, (Photo de l'AFP)

Le drapeau du Royaume du Swaziland, école publique à Mbabane, au Swaziland, (Photo de l'AFP)

Le Royaume du Swaziland (Afrique australe) a ordonné aux écoles à travers le pays d'enseigner seulement le christianisme, un mouvement dénoncé par les opposants comme un discrimination contre les musulmans.

L'ordre est entré en vigueur mardi, comme la nouvelle année universitaire à commencé au Swaziland et les fonctionnaires ont annoncé que les vieux manuels seront remplacés par de nouveaux qui ne mentionneront que la Bible.

Les écoles ont également été chargées de soumettre une liste de «professeurs qualifiés en études religieuses», a rapporté l'AFP.

Un haut responsable du ministère de l'éducation, identifié dans le rapport comme Pat Muir, a déclaré que les écoles primaires et secondaires n'offriraient pas d'autres religions.

Le fonctionnaire a affirmé que la nouvelle politique était destinée à "éviter de perturber les élèves" au Swaziland, qui aurait une population musulmane d'environ 10 pour cent.

"Au niveau tertiaire, ils seront en mesure de prendre une décision d'apprendre d'autres religions", a déclaré Muir.

Selon le rapport, alors que les libertés religieuses sont inscritent dans la constitution de 2005 du pays, de nombreux Swazis mélangent le christianisme avec des croyances autochtones locales.

La semaine dernière, le ministère de l'Éducation a ordonné à tous les directeurs de s'assurer que le programme ne mentionne aucune autre religion que le christianisme, y compris l'islam et le judaïsme. La petite monarchie africaine n'a pratiquement pas de population juive.

Le rapport cite un musulman de souche, nommé Sahid Matsebula, qui travaille dans une mosquée près de la capitale, Mbabane, dit redouter que la politique du gouvernement ne détériore les relations entre musulmans et chrétiens du pays, une population de seulement 1,2 million d'habitants, qui est gouverné par le roi Mswati III, le seul monarque absolu restant en Afrique depuis 1986.

«Quel plan le gouvernement a-t-il mis en place pour nos enfants qui ne sont pas chrétiens? A demandé Matsebula, ajoutant: «On leur enseignera une chose à la maison et enseignera quelque chose d'autre à l'école.

La nouvelle politique éducative du Swaziland intervient après que "des plaintes de la population concernant les migrations asiatiques et musulmanes dans le pays et cela a conduit le parlement à mettre en place une commission d'enquête l'année dernière", a ajouté le rapport.

Les dirigeants de l'église du pays ont accueilli favorablement le programme de « Christian-only », le président de Conférence des Eglises de Swaziland Stephen Masilela a déclaré, "le christianisme est le rock sur lequel ce pays a été construit ».

Retour à l'accueil